Polliat

EDITO DU MAIRE

LÉdito

                du Maire

   

Cher(e)s Polliati(e)s,

 

                Démission de 13 conseillers municipaux

          Une décision lourde de conséquences pour notre commune

 

               

Le lundi 23 octobre, j’ai reçu la démission, sans explication préalable, de 13 conseillers municipaux, empêchant la poursuite des dossiers les plus importants pour notre village.

               

                Dans un contexte, où la baisse des dotations doit être compensée par la recherche active de subventions, dans une époque où les élus sont parfois pointés du doigt par leur manque d’investissement ou leur ambition personnelle, je ne peux qu’être profondément déçu par cette décision qui nie l’urgence de notre contexte territorial, et ce au détriment des projets pour Polliat, sans compter sa représentation, nécessaire, au sein du grand bassin de vie de Bourg-en-Bresse.

               

                Chacun peut arguer d’un libre arbitre personnel, je remarque néanmoins qu’à ce jour, je n’ai reçu qu’une lettre collective lue par un seul homme, qui s’avère être mon opposant politique. Aucun conseiller municipal démissionnaire ne s’est exprimé individuellement. Les jours qui ont suivi, mes adjoints et moi-même avons été médusés devant l’arsenal souterrain mis en place depuis plusieurs semaines : niant le devoir de réserve imposé par la loi aux fonctionnaires territoriaux, M. Bienvenu a reçu, à son domicile, une partie de l’équipe communale ; mes colistiers qui ne siégeaient pas au conseil municipal ont tous reçu un exemple de lettre de démission afin de ne pas réintégrer le conseil, et obliger ainsi les Polliatis à retourner aux urnes. Que penser de tels agissements ? Quels intérêts personnels servent-ils ?

 

                A mes côtés, mes 5 adjoints se sont investis sans compter leurs heures. On leur a même parfois reproché de prendre trop à cœur les délégations que je leur avais confiées ! Dès le début de la campagne municipale de 2014, j’avais annoncé clairement un exécutif mélangeant nouveaux et anciens élus. Les trois conseillers municipaux délégués auraient sans doute préféré une sorte de « prime à l'ancienneté ». Au lieu de s'exprimer ouvertement sur cette modalité et d'en discuter en amont, les ressentiments ont couvé, entrainant un travail de sape sur les décisions prises, un investissement presque inexistant sur les dossiers confiés et des stigmatisations personnelles dans lesquelles s'est engouffrée peu à peu l'opposition.

 

                Le rôle d’un conseil municipal

               

                Dans un conseil municipal, nombreux sont les moyens d’exprimer sa non adhésion à certains projets. Le vote « contre » en est un. Or, depuis le début du mandat, rares sont les votes qui ne se sont pas faits à l’unanimité. Le dernier vote autour du projet de la couverture de deux terrains de tennis a pu cristalliser certaines tensions mais il a toujours été clair que ce projet ne se ferait que si les subventions étaient suffisamment conséquentes. Quoi qu’il en soit, il suffisait d’un vote contre du conseil municipal pour que le projet soit stoppé. Au sein d’un conseil municipal, à tout moment, la démocratie peut s’exprimer. Le choix de leur démission collective se fait donc au mépris des arcanes institutionnels existants et au mépris de leur engagement vis à vis des habitants en 2014.

 

 

                Des projets raisonnés et soucieux des finances communales

 

                Concernant les projets sur notre commune, ils sont nombreux et variés, reliés entre eux par des choix raisonnés, soucieux des finances communales.

                Au cours de ce mandat, notre opposant est revenu sans cesse sur deux points : Le tènement Fontaine situé derrière la Mairie et le projet de Résidence Séniors au Pré Vulin.

                Le tènement Fontaine : La Semcoda prend en charge la construction de 18 logements tout en laissant une part de terrain à la Mairie, ce qui permettra l’agrandissement du restaurant scolaire et un chemin sécurisé pour nos enfants de maternelle pour le rejoindre. Cette opération, très peu coûteuse pour la commune, permet d’avoir de l’habitat au centre village et de faire vivre nos commerces. La solution de rachat total proposée par mon opposant politique aurait endetté fortement la commune.

                La Résidence Séniors, votée à l’issue de l’enquête Séniors réalisée sur la commune auprès des plus de 75 ans, a, elle aussi, l’avantage de ne rien coûter à la commune. Prise en charge par la Semcoda, cette opération permet de maintenir l’équilibre financier du Pré Vulin tout en offrant à nos séniors un service de qualité, en lien avec nos besoins contemporains.

                Ne serait-ce que sur ces deux points, le désaccord de mon opposant ne prend pas en compte la réalité de nos possibilités financières communales. Au cours de ce mandat, le vote largement majoritaire a accompagné l’ensemble des dossiers.

 La réflexion concernant la salle des fêtes n’est pas un sujet prioritaire car nous sommes encore engagés jusqu’en 2025 dans un emprunt conséquent pour le gymnase. J’avais confié la mission à deux de mes conseillers municipaux délégués de préparer néanmoins l’avenir en travaillant sur ce dossier, mais ils ne l’ont pas fait, malgré la rencontre que j’avais organisée avec notre urbaniste.

 

                Personnellement, des 25 engagements pris auprès de vous en 2014, plus des 2/3 sont réalisés, que ce soit dans le domaine de l’école, de l’aménagement du village ou de la sécurité de nos concitoyens. Beaucoup ont été réalisés avec l’adhésion unanime du conseil. D’autres projets non prévus ont aussi vu le jour : pour n’en citer que quelques-uns : conseil municipal enfant, accueil des nouveaux habitants et surtout acquisition d’une partie du tènement Bouvard, véritable opportunité d’aménagement pour notre commune en plein centre village. La réunion publique concernant la présentation, à mi-mandat, de l’ensemble de ces dossiers se fera, comme prévu, fin novembre.

 

 

                Les conséquences de cette démission sur notre commune

 

-          La rentrée scolaire de septembre 2018 ne peut pas être préparée dans des conditions sereines.

-        Polliat n’est plus représenté au sein de la Commission qui évalue les charges financières entre la commune et l’agglomération car M. Bienvenu, en ayant démissionné du conseil municipal, a aussi démissionné de cette instance, malgré la confiance que je lui avais accordée.

-       Le travail des élus, des employés communaux est fortement perturbé, sans compter l’impact sur l’image de notre commune.

-      Une délibération concernant les indemnités et les salaires de plusieurs employés ne peut pas être votée, sans compter les multiples délibérations en suspens et pourtant nécessaires pour le bon fonctionnement de notre commune.

-       Et surtout, la prospective sur le tènement Bouvard, qui inclut la crèche, la maison médicale et un espace pour les associations est stoppée brutalement alors que nous avions des dates butoirs à respecter pour l’obtention de subventions. Ne serait-ce que pour la maison médicale, 4 réunions ont dû être annulées avec notre urbaniste et plusieurs bailleurs sociaux intéressés par le projet.

 

Démissionner pour faire avancer les projets ? Quel paradoxe !

 

                Chers Polliatis, nous restons à votre disposition pour discuter de tous ces faits et projets. Vous retrouverez en bas de ce courrier nos coordonnées téléphoniques que nous avons toujours tenues à votre disposition. N’hésitez pas à nous contacter, nous serons là pour vous répondre.

                Je ne peux que déplorer cette démission irresponsable, si peu soucieuse des intérêts de notre village. C’est pour cette raison, que je réitèrerai mes engagements auprès de vous.

                Je crois aux vertus du travail, de la franchise et de la loyauté.

 

Christian BERNARD

Maire de Polliat

christian.bernard@ca3b.fr

06 60 15 12 61

Lydie Clerc l.clerc01@yahoo.com 06 65 66 31 10

Jacqueline Dommange domma2@wanadoo.fr 06 78 45 23 09

Joël Ponthus joel.ponthus@free.fr 06 52 76 75 12

Mireille Broyer mireille.broyer@free.fr 06 63 53 77 75

Gérard Saint-Sulpice gerardsaint-sulpice@orange.fr 06 86 47 60 80

 

 

Christian BERNARD

Maire

Polliat

 

Entre Ville & Veyle

 

 

Cap On Line Réalisations